Depuis 2013, je n'ai manqué qu'une rencontre annuelle d'USk France, celle de Bordeaux.  A cause du boulot.  Cette fois, je m'étais organisée très en amont et j'ai donc pu répondre présente à l'appel des organisateurs lorientais : Sylvie Bargain, Dominique Richard et Gérard Darris.  Evidemment, ça n'est pas la porte à côté;  ça n'est pas non plus la plus jolie ville de France, la faute aux bombardements de la dernière guerre.  Elle a été reconstruite un peu dans l'urgence, pour reloger les gens.  Mais tout avait été fait par nos hôtes pour que nous ayons des merveilles à nous mettre sous le crayon.

Pour ma part, j'avais promis de me mettre au service de Ouest France le vendredi, puisqu'ils avaient prévu d'illustrer leurs éditions du weekend avec nos dessins. Il fallait donc des croqueurs volants pour accompagner les différentes manifestations.  J'ai écopé de la nôtre, et ai donc cédé au concept du "métasketching", sketching de sketcheurs, qui a trouvé sa place dans les pages de l'édition du lendemain.

Ouest-France 5

J'ai consacré un petit Sennelier en accordéon à ce reportage, et l'ai fini le lendemain lors de l'excursion à l'île de Groix, qui présentait un visage plus riant que Lorient-même.  Agréable de pique-niquer dans un tout petit port à l'eau transparente et froide, dans laquelle sautaient sans frémir des enfants isothermes.

71

72

J'ai ensuite retrouvé les pages de mon petit carnet fabriqué par Valérie Parvais, une relieuse qui me fait l'amitié de me laisser tester ses créations.  Comme les 250 autres dessinateurs rassemblés pendant ces 3 jours de rencontres enjouées et ensoleillées, j'ai consigné entre mes pages les plus jolies vues de Groix, Port-Tudy ou Port-Louis, avant de me retrouver dans la toute nouvelle gare qui sent encore bon le bois fraîchement coupé pour le retour.  Ces journées festives passent toujours si vite !

73a

74

75

76

77

Au final, pour 3 jours et demi sur place, je ne reviens pas avec une si grosse moisson, contrairement aux collègues qui accumulent des tas de dessins en un temps record.  J'ai encore des progrès à faire, de ce côté-là !