217

218

219

Grâce à une météo étonnamment clémente, inédite pour un mois de décembre en Bourgogne, j'ai pu arpenter la même centaine de mètres trois jours de suite. Partout où je posais le regard, il y avait de quoi planter les bases d'un dessin.  Je me demande si un jour j'épuiserai les ressources de cette toute petite ville où tout se prête si généreusement au croquis.