28 décembre 2012

Pourquoi rien ne remplace un professeur

Jusqu'à présent, j'ai toujours accepté les commandes.  C'était une politique délibérée pour faire rentrer l'art dans les chaumières par la petite porte.  Je pensais que ça pouvait attirer les gens qui ne mettaient jamais le moindre pied dans un musée à s'intéresser davantage à la chose artistique.  Les travaux sur ordre n'ont jamais manqué.  Des chiens, des bébés, des adultes, des péniches, des maisons, des étiquettes de vin, des tonneaux à décorer et même un pot à lait.  Pas vraiment un business lucratif,... [Lire la suite]
Posté par ChristineD89 à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]